Notre histoire

HISTOIRE 3

NÉE DE LA VOLONTÉ DE TROIS FEMMES

Née de la volonté de trois femmes pionnières, La Nouvelle Étoile, successivement appelée « Société Maternelle Parisienne », puis  « Société Maternelle de La Nouvelle Étoile des Enfants de France », a été fondée en 1891 et reconnue d’utilité publique par décret du 21 Juillet 1896.

UNE MISSION NOVATRICE

Adoptant le statut d’association en 1901, La Nouvelle Étoile avait pour objet de « créer, sous une forme à la fois scientifique et humanitaire, tout un ensemble de moyens protecteurs de la mère et de l’enfant »  et a joué un rôle précurseur dans la protection maternelle et infantile.

UN HÉRITAGE « A PORTÉE DE CŒUR »

HISTOIRE

Dès la fin du XIXème siècle et durant tout le XXème siècle, La Nouvelle Étoile a été porteuse d’innovations majeures : premières pouponnières, premiers centres d’hygiène dispensant des soins gratuits, premier centre de médecine préventive familiale, premières PMI, premières écoles de puériculture, véritable pionnière dans le développement d’un réseau de crèches et de nourrices, devenus ensuite des centres de placements familiaux.

La Nouvelle Etoile recueille d’ailleurs le soutien d’Emile Zola en forme d’appel « aux mères heureuses » (Le Figaro du 18 Avril 1891) : en parlant de la première pouponnière inaugurée à Rueil, dans les Hauts-de-Seine, par ses amies, Madame Charpentier et Olga Vieil Picard, Zola écrit : Ce projet permet aux mères « de garder l’enfant à portée de cœur, dans des conditions d’hygiène excellentes ». Faute d’espace suffisant, cette pouponnière déménagera très vite à Porchefontaine, dans les Yvelines.

UNE LÉGITIMITÉ ET DES RÉALISATIONS

Par sa créativité et sa réactivité aux besoins sociaux, La Nouvelle Étoile a inspiré la politique sanitaire et sociale en France ; on lui doit notamment l’ordonnance du 2 Novembre 1945 qui instaure la Charte de la Protection Maternelle et Infantile. Au cours des « Trente glorieuses », La Nouvelle Étoile, née de fonds privés, se réinvente dans les structures publiques. Dès 1960, elle est agréée par l’Aide Sociale à l’Enfance et subventionnée par les pouvoirs publics pour développer le premier centre d’hygiène mentale

HISTOIRE2

En 1983 : Reconversion de la Pouponnière de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse en CHRS.

En 2000 : Fusion de l’Association La Mission Maternelle avec La Nouvelle Étoile.

En 2002 : Création du Centre Maternel de « La Mission Maternelle » à Paris, dans le XIXème arrondissement.

En 2014 : La Nouvelle Étoile remporte des appels à projets pour la gestion de deux micro crèches à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse, et inaugure une micro-crèche à Champagne-sur-Oise dans le Val d’Oise